Les formations de Master que CentraleSupélec coordonne ou auxquelles elle contribue sont des formations de haut niveau, ouvertes aux étudiants français ou internationaux titulaires au minimum d’une licence ou d’un bachelor, et aux étudiants en fin de formation de cycle d’ingénieur.

Ces formations conduisent au diplôme national de master et offrent un diplôme de niveau international facilement identifiable, correspondant à l’échelon « M » en Europe. Il conduit à une poursuite d’études en doctorat ou bien à une insertion directe à haut niveau au sein de l’entreprise. Le programme de Master de CentraleSupélec reflète les axes majeurs de développement de sa recherche en phase avec les besoins de ses partenaires académiques et industriels.

Sur son campus de Paris-Saclay, CentraleSupélec coordonne ou collabore à une soixantaine de Masters. Ces formations conduisent au diplôme national de master de l'Université Paris-Saclay, dont CentraleSupélec est membre fondateur.

Au sein de la Graduate School Sciences de l'Ingénierie et des Systèmes, CentraleSupélec coordonne 14 Masters, regroupés en 5 mentions, et 1 Master de la Graduate School Computer Science. Ils sont gérés administrativement par le pôle Masters de l'École. 

Les enseignants-chercheurs de CentraleSupélec interviennent également dans 42 autres Masters de diverses Graduate Schools de l'Université. Ces formations sont coordonnées par d'autres établissements composantes de l'Université Paris-Saclay, qui en assurent la gestion pédagogique et administrative. Vous retrouvrez tous les masters proposés par l'Université Paris-Saclay sur son site internet.

 

Mention Electronique, Energie Electrique, Automatique

La mention a pour premier objectif de donner des bases solides dans tous les domaines des sciences de l'ingénieur relevant de l'électronique, de l'énergie, de l'automatique, du génie informatique, des télécommunications et du traitement du signal et de l'image. Des cours d'anglais et de formation générale sont également proposés.
Des parcours débutant au second semestre permettent aux étudiants de se spécialiser progressivement, dans les domaines des télécommunications, des systèmes, du traitement de l'information, de la micro-nanoélectronique et des micro-nanotechnologies, de l'instrumentation, de la conversion et du traitement de l'énergie. En 2ème année, des formations à finalité recherche, professionnelle ou indifférenciée donnent la coloration finale au diplôme.
Deux formations sont proposées de façon entièrement délocalisée. Le parcours-type Communication and data engineering sera enseigné à Hanoï au Vietnam en partenariat avec VNU-UET. Le M2 Formation à l'enseignement supérieur en Génie Informatique, Traitement du signal, Automatique, Électronique et Télécom est proposé à Tunis en partenariat avec l'UFTAM avec un programme adapté, en plus de la formation d'origine à l’École Normale Supérieure Paris-Saclay.

 

Mention Energie

L'offre de formation embrasse, de façon globale et transverse, le domaine de l'énergie (physique des nombreuses sources, production, conversion, stockage, gestion) et son intrication complexe avec le transport au sens large. L'énergie produite doit, en effet, pouvoir être efficacement transportée et utilisée. Les transports de biens et de personnes nécessitent, eux-mêmes, de l'énergie et imposent donc d'améliorer tout à la fois les modes de propulsion (propulsion électrique, hybride, combustion), la conversion et le stockage de l'énergie, les structures (allègement, résistance, procédés d'assemblage).

Les thèmes abordés au sein du Master énergie (matériaux innovants, nouvelles technologies de l'énergie, réseaux, mobilité durable) sont largement représentés dans les activités de recherche des établissements partenaires et des centres de R&D du territoire. En effet, cette formation s'appuie sur un tissu exceptionnel, dans le domaine de l'énergie, au niveau du Plateau de Saclay : 2 Instituts de la Transition Energétique (IPVF sur le photovoltaïque, VEDECOM sur la mobilité décarbonnée) et de nombreux laboratoires de recherche académiques (CNRS, CEA...) et industriels (Renault, PSA, Thales, Safran, EDF...).

 

Mention Génie Civil

Cette mention coordonne les spécialités, principalement à vocation recherche, touchant au génie civil (construction, géotechnique, transport, hydraulique, environnement) et à l'ingénierie du sous-sol. Pour les aspects liés aux constructions dans leur environnement, une expertise et une continuité de connaissances du matériau jusqu'à la structure sont attendues. De plus, la maitrise du procédé constructif, des conditions de confort et de durabilité des bâtiments sont des éléments importants de la formation. En ce qui concerne l'lngénierie du sous-sol, en plus de l'interaction forte entre le sol et les constructions, l'exploration et l'exploitation des réservoirs et stockages (eau, gaz, pétrole, CO2, déchets…) est l'un des objectifs majeurs.

 

Mention Ingénierie des Systèmes Complexes

Le master Ingénierie des Systèmes Complexes (ISC) a pour objectifs d'appréhender la modélisation, la conception et le management de systèmes produits, processus et organisations (notamment industrielles), en recourant largement aux sciences de la modélisation, à l'ingénierie système et aux sciences des systèmes ainsi qu'au génie industriel.
Sur le plan des disciplines, ce master est à l'interface entre les mathématiques appliquées, l'informatique, la recherche opérationnelle, la mécanique, l'automatique, l'économie, le pilotage et la gestion des outils de conception et de production. Il se réfère aux sciences des organisations, à l'analyse de systèmes d'agents en interaction, et à l'étude des systèmes techniques et organisationnels. Il s'agit d'opérer des ponts entre modélisation, simulation numérique, conception, pilotage et optimisation de systèmes socio-techniques pour l'industrie et les services.

 

Mention Mécanique

Aéronautique, spatial, transport, énergie, environnement, bio‐médical… sont autant de domaines appuyant leurs développements sur les avancées faites dans la recherche en mécanique et génie‐mécanique. Dans ce contexte vaste, les parcours de la Mention Mécanique de l’UPS s’adressent à des étudiants en possession d’une Licence (obtenue dans la mention Mécanique ou équivalente) ayant un attrait particulier pour les sciences numériques et expérimentales, une curiosité et une rigueur scientifique.

La Mention a pour objectifs :
- de fournir un cadre au sein de l'Université Paris‐Saclay pour coordonner les formations de Master dans le domaine de la mécanique,
- de proposer aux étudiants des parcours associés à des champs de recherche novateurs,
- de proposer aux étudiants la possibilité d’un parcours en apprentissage,
- de renforcer le rayonnement international d'une communauté réunie au sein de l'Université Paris‐Saclay,
- d'attirer les meilleurs étudiants de par le monde.

La Mention Mécanique a donc pour but de donner aux étudiants une solide formation accessible aussi en apprentissage à la fois théorique et pratique de façon à ce qu'ils s'insèrent facilement dans le monde du travail, en France (aussi bien dans les grandes entreprises que dans des PME PMI du bassin industriel francilien) comme à l'étranger.

 

Mention Informatique (Graduate School Computer Science)

Le master mention informatique de l’Université Paris-Saclay forme les chercheurs et les ingénieurs en informatique de demain, capables de faire face aux  grands défis comme les Big Data, l'Intelligence Artificielle, l’Interaction Humain Machine, l'Internet  des Objets, la Cyber-Sécurité ou encore l'Informatique Quantique.

Il offre aux étudiants une maîtrise des fondements, des méthodologies et des technologies de l’informatique, grâce à un large spectre thématique d’Unités d’Enseignements (UE) incluant les domaines de l’intelligence artificielle, la science des données, les réseaux et l’optimisation, la sécurité dans les réseaux, la programmation parallèle et distribuée, l’interaction humain-machine et l’informatique théorique.

L’esprit ce master est de permettre non seulement aux étudiants de se spécialiser dans un domaine au travers d’un parcours mais également de s’ouvrir vers d’autres thématiques en ayant la possibilité de suivre des UEs libres issues d’autres parcours.
Le master est maintenant sur deux ans : les étudiants qui valident leur M1 sont systématiquement admis dans le parcours de M2 correspondant.